United Airlines et Continental Airlines : la fusion de la survie

United Airlines et Continental Airlines qui ont annoncé le mois dernier leur fusion dans une transaction par échange d’actions ont expliqué que cette opération était nécessaire pour pouvoir être rentable alors que la concurrence avec les transporteurs low-cost et étrangers est de plus en plus forte.

« Aujourd’hui, des concurrents internationaux ont vu le jour et de puissant nouveaux entrants continuent à gagner du terrain », a ainsi déclaré, Glenn Tilton, directeur général d’United, lors d’une audition devant le Comité du commerce du Sénat américain. « La nouvelle entité Continental / United va nous permettre, en tant que transporteur américain, de lutter efficacement avec la concurrence », a ajouté Jeffery Smisek, patron de Continental. La fusion d’une valeur de 3,17 Milliards de Dollars doit donner naissance au numéro un mondial de l’industrie tant en terme de trafic que de chiffre d’affaires.

Si l’accord est approuvé par les autorités antitrust du ministère de la Justice, la nouvelle entité United / Continental rejoindra Delta et American Airlines en tant qu’acteur dominant aux États-Unis. Les trois groupes détiendront une part de marché combinée d’environ 35% aux États-Unis dont près de la moitié pour United / Continental.

Reste que certains sénateurs sont fermement opposés à la fusion, estimant qu’elle nuirait aux consommateurs et réduirait la concurrence. Le Congrès qui ne peut pas bloquer l’opération, peut toutefois influencer les régulateurs et l’opinion publique.

Une réaction ? Exprimez-vous !